Procès Vaubulon

Déclaration de François RICQUEBOURG

2.228

    Déclaration faite par François RICQUEBOURG, habitant
    du Quartier de Saint Paul, après avoir prêté serment et levé
    la main à la manière accoutumée,

    Du trentième septembre 1692
9		
    Déclarant que le dimanche vingt-huitième de ce présent
    mois, il aurait dîné chez Jacques CARRÉ TALHOËT,
    habitant du Quartier de St Denis où se trouvait le Père
    Hyacinthe de Quimper, capucin et missionnaire de cette
    Ile, et à l'issue du dîner, étant encore à table, le sieur
    FIRELIN accompagné des sieurs LE ROY et BIDON, ayant chacun
    un fusil, avec plusieurs autres habitants qui suivaient ledit
    Sieur FIRELIN sans armes, sinon quelqu'un qui avait
    un pistolet, passèrent par le chemin ordinaire, sur quoi 
    ledit Père Hyacinthe se mit à crier «passe, passe» plusieurs fois,
    et puis après, ayant aperçu le nommé Marc VIDOTTE, il se
    mit à dire qu'il lui montrait son pistolet, et se mit à
    crier après ledit VIDOTTE, le traitant beaucoup de fois de cocu
    et de cornard; ensuite de quoi ledit Père Hyacinthe se leva
    de table et prit son bâton pour vouloir courir après
    ledit VIDOTTE; sur quoi ledit déclarant voulut l'empêcher avec
    ceux de sa compagnie, mais voyant qu'il fonçait toujours,
    il s'échappa et courut avec son bâton sur ledit Marc VIDOTTE
    et lui donna plusieurs coups, l'ayant vu de loin s'étant 
    retiré sous la ? dudit TALHOËT, aux environs de sa ?
    et voyant que le bruit s'augmentait, il s'approcha et vit
    ledit Père Hyacinthe prit Jacques LAURET dit ST-HONORÉ
    à la gorge du ?

2.229 et ladite arme se trouva bandée, sur quoi ledit déclarant dit audit Paul DÉSIRÉ d'y prendre garde, et ledit déclarant s'étant retourné vers la case dudit TALHOËT vit ledit TALHOËT de ? avec une arme, et après tout ce démêlé ledit Père Hyacinthe écrivit une lettre pour St Paul, et apprit après que c'était pour faire revenir lesdits habitants de St Paul pour faire une assemblée, voulant avoir justice dudit Marc VIDOTTE et de Manuel DE MATTE, portugais, et le lendemain matin, ledit Père Hyacinthe fut chez ledit TALHOËT oÙ il écrivit une contre-lettre auxdits habitants de Saint Paul de ne point venir, et a dit que c'est tout ce qu'il sait, ayant évité le plus qu'il a pu de voir tout ce désordre et a signé Fr. RICQUEBOURG.
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence