Procès Vaubulon

Répétitions et récollement des déclarations des accusés

1.191

                            Répétitions et récollements
                            d’interrogatoires faits par nous Mathurin CHEREIL Sr de la 
                            RIVIÈRE, Conseiller du Roi au Présidial de Rennes, commissaire subdélégué
Récollement                 pour l’exécution de l’arrêt du Conseil d’Etat du 23 mars dernier,
sur les interrogatoires     à la requête de Me André Joseph Pierre GREFFIER, Ecuyer
des accusés                 Sr DUBOIS LAUNAY, Procureur du Roi au Présidial de Rennes instructeur et accusateur,
                            contre le Père Hyacinthe de Quimper capucin, Michel
                            FIRELIN, Robert DUHAL, Jacques BARRIÈRE, Jullien ROBERT dit
                            LA ROCHE, et Marc VIDOT, déférés et accusés, et ce en conséquence
                            de notre ordonnance du 9 du présent mois de mai, portant que
                            lesdits accusés seront répétés sur leurs interrogatoires et
                            confrontés les uns aux autres, et y a été par nous procédé
                            comme ensuit, ayant avec nous pour notre Commis Greffier
                            Me Pierre CAILLEAU , de lui le serment pris en tel cas
                            requis, et ce concurremment avec N et D Mre André ESNOUF,
                            prêtre docteur en théologie, Vicaire Général de Monsr 
                            Le Révérend Evêque de Rennes, commis pour l’instruction du
                            procès dudit Père Hyacinthe de Quimper, capucin.


		du 17 mai 1697 en la Chambre Criminelle
		des prisons de Rennes.


Père Hyacinthe de Quimper, capucin, accusé, auquel, après


première page M. CHEREIL		F Hyacinthe de Quimper C.

1.192-1 serment par lui fait de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires par lui subis devant nous, les 7e et 8e du présent mois de mai et ce jour, et après l’avoir ouïe, a dit que les réponses contenues auxdits interrogatoires sont véritables, et qu’il y persiste, et ajoutant, dit qu’il croit avoir écrit à Mr SEBRET à l’occasion du coffre du Père Bernardin de Quimper et des menaces que ledit Sr de VAUBOULON fit à ce sujet au frère Anthoine de Lannion; qu’il se souvient aussi que FIRELIN lui dit, lorsqu’il vint à lui répondant se plaindre des coups de canne du Gouverneur, que s’il avait redoublé ses coups, il lui aurait passé une hallebarde au travers du corps, et que le jour de l’emprisonnement, lui répondant étant à l’autel, ledit FIRELIN, immédiatement après avoir fait mettre le Gouverneur en prison, vint dire audit répondant qu’il serait bon d’arborer le pavillon et de tirer du canon, à quoi ledit répondant consentit dans les vues et sentiments qu’il a marqués dans ses interrogatoires, voyant le Gouverneur entre les mains de ROYER, homme accoutumé au crime et accusé d’avoir empoisonné sa première femme, le Sr D’ORGERET, l’un des précédents Gouverneur, et le nommé LA TOUR, commis pour la Compagnie, d’avoir seconde page M. CHEREIL P. Hyacinthe de Quimper C.
1.192-2 égorgé un enfant nègre pour en faire de l’onguent, et d’avoir commis plusieurs autres crimes, et au surplus, qu’il ne veut augmenter ni diminuer à ses interrogatoires. Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci contenir vérité, y a aussi persisté et signé. P. Hyacinthe de Quimper C. P. CAILLEAU Greffier Commis # accusé Michel FIRELIN #, auquel, après serment par lui fait F. M. CH de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires par lui subis devant nous les 4e et 7e du présent mois de mai # et de ceux qu’il et de ce jour, # et après l’avoir ouïe , a subis devant le Sr a dit que ses réponses contenues auxdits interrogatoires Prévôt de la Marine sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il y au Port Louis le 8e persiste. mars 1697 Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci contenir vérité, y a persisté et a signé. FIRELIN P. CAILLEAU Greffier commis # accusé Robert DU HAL # auquel, après serment par lui fait troisième page M. CHEREIL Robert DUHAL
1.193-1 de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires # par lui subis devant nous le 4e du mois de mai et et de ceux qu’il de ce jour #, et après l’avoir ouïe, a subis devant a dit que les réponses contenues auxdits interrogatoires le Sr Prévôt de la sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il Marine au Port y persiste. Louis le 8e mars dernier Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci contenir vérité, y a aussi persisté et a signé. M. CHEREIL Robert DUHAL P. CAILLEAU Greffier commis. # accusé Jacques BARRIÈRE # auquel, après serment par lui fait J B de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires M.CH par lui subis devant nous le 6e du présent mois de mai # et ce jour # et après l’avoir ouïe, et de ceux qu’il a subis devant le a dit que les réponses contenues auxdits interrogatoires Sr Prévôt de la sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il Marine au Port y persiste. Louis le 9 mars dernier Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, J B M.CH a dit celui-ci contenir vérité, y a aussi persisté et a signé. quatrième page M. CHEREIL Jacques BARRIÈRE P. CAILLEAU greffier commis
1.193-2 Jullien ROBERT dit LA ROCHE, accusé, auquel, après serment par lui fait de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires par lui subis devant nous # et ce jour le 6e du présent mois de mai # et de ceux qu’il a subis devant M. CH le Sr Prévôt de la marine au Port Louis le 8e mars dernier, et après l’avoir ouïe , a dit que ses réponses contenues auxdits interrogatoires sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il y persiste. Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci contenir vérité, y a aussi persisté et déclaré ne savoir signer de ce interpellé suivant l’ordonnance. M. CHEREIL P. CAILLEAU greffier commis Marc VIDOT accusé, auquel, après serment par lui fait de dire vérité, avons fait faire lecture des interrogatoires par lui subis devant nous le 7e # et ce jour du présent mois de mai # et après l’avoir ouïe, M. CH a dit que ses réponses contenues auxdits interrogatoires sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer et cinquième page M. CHEREIL
1.194-1 qu’il y persiste. Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci contenir vérité, y a aussi persisté et déclaré ne savoir signer de ce interpellé suivant l’ordonnance. M. CHEREIL P. CAILLEAU Greffier commis sixième page Du 20 mai 1697 en la Chambre Criminelle des prisons de Rennes, devant nous Conseiller et Commissaire par continuation de répétition et récollement d’interrogatoires, ayant avec nous pour notre commis greffier Me pierre CAILLEAU de lui le serment pris en tel cas requis. Père Hyacinthe de Quimper capucin, accusé, répété sur ses derniers interrogatoires qu’il a subis devant nous le 18 du présent mois de mai et ce jour, auquel, après serment par lui fait de dire vérité, avons fait faire lecture desdits interrogatoires, et après l’avoir ouïe : a dit que les réponses contenues en lesdits interrogatoires sont véritables, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il y persiste P. Hyacinthe de Quimper C.
1.194 –2 Lecture à lui faite de la présente répétition et récollement, a dit celui-ci conteni vérité, y a aussi persisté et a signé P. Hyacinthe de Quimper C. P. CAILLEAU greffier commis Michel FIRELIN, accusé, répété sur les derniers interrogatoires qu’il a subis devant nous ce jour, auquel, après serment par lui fait de dire vérité, avons fait faire lecture desdits interrogatoires, et après l’avoir ouïe : a dit que les réponses contenues dans lesdits interrogatoires sont véritales, n’y veut augmenter ni diminuer, et qu’il y persiste et a signé FIRELIN P. CAILLEAU greffier commis
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence