Procès Vaubulon

Navires cités


On consultera utilement le site de GOURONG pour approfondir cette page dont certaines informations sont issues
Faucon (le)
	Selon toute vraisemblance il s'agit du Faucon (2)
	50 canons, 250 hommes, armé à Rochefort
	commandé par M. de GROBOIS
	Ramène Julien ROBERT dit la Roche
Florissant (le)
	Commandé par M. Chanlatte, il fait partit de l'armement de 1692 qui partit du Port-Louis au mois de janvier et se composait de quatre vaisseaux sous le commandement de Dandenne.
		Le commissaire de l'escadre, M. Le Mayer est à son bord.
		Le 11 octobre, à 45 lieues de Bombay l'escadre fit une prise heureuse, l'Elisabeth-de-Londres, et arrive à Surate le 20 octobre.
		L'escadre quitta Surate le 1er février 1693 se dirigeant vers le Brésil, arriva à la baie de Tous-les-Saints le 5 juillet, les vaisseaux très endommagés et les équipages décimés par la peste et le scorbut.
		La Fargue, le chirurgien était mort.
		Le commissaire Le Mayer eut toutes les peines du monde à remettre les vaisseaux en état.
		L'escadre ne put reprendre la mer que le 7 septembre; et, le 25 octobre, elle était à la Martinique qu'elle quitta seulement le 25 janvier 1694.
		Enfin, après une campagne de 26 mois, elle arriva en rade de Groix le 14 mars, avec une faible cargaison.
	Commandé par le capitaine Le Mayer, membre d'un nouvel armement mixte en 1695 composé de 6 vaisseaux.
		Trois vaisseaux du Roi (la Zélande, le Médemblick, le Faucon) dont l'armement était fait, cette fois, aux frais du Roi rassemblé dans la rade de Groix et mettant à la voile le 31 mars.
			Plusieurs fois séparés pendant la première partie du trajet, ils doublèrent successivement le cap de Bonne-Espérance au commencement du mois d'août, et se rassemblèrent à l'île Moaly le 12 septembre.Elle gagna la latitude de l'île Socotora, puis se porta vers la côte de Malabar et arriva, le 22 décembre, à Goa où elle retrouva le navire les Jeux qui y était arrêté depuis 9 mois. Le 4 janvier 1696, l'escadre, avec les Jeux, quitta Goa et mouilla devant Surate le 14 du même mois. Deux vaisseaux anglais qui s'y trouvaient se retirèrent au milieu des bancs de Suali et un hollandais entra dans la rivière de Surate.
		Ayant quitté les Indes le 27 avril, Serquigny aborde à l'île Bourbon le 22 juillet 1696 et trouve cette colonie en désordre.
			Après avoir réorganisé la colonie et chargé des vivres, Serquigny reprit la mer le 4 septembre.
			Arrivé à la baie de Tous-les-Saints le 17 novembre, il en repartit le 2 décembre pour la France.
			En cours de route, le 21 janvier 1697, on capture un navire espagnol de 350 tonneaux, qui fut ramené en France.
			Les navires, abordèrent au Port-Louis en mars 1697. 
	Ramène Michel FIRELIN et Robert DU HALLE
Jeux (les)
	Navire de 280 tonneaux, armé de 30 canons, acheté au Roi
	Armé à Port-Louis le 15 avril 1687 vers Surate, arrivé le 3 novembre.
	Armé à Surate le 21 janvier 1688, désarmé à Lorient le 25 juillet 1688.
	Armé le 4 mai 1689 à Port-Louis à destination de Surate, arrivé dans ce port le 17 mars 1690, après une escale à Goa (3 janvier).
	25 août 1688 escale à Saint-Denis	
	Armé à Surate le 17 mars 1690, désarmé à Camaret le 6 février 1691, après un hivernage à Bourbon (du 24 juin au 14 septembre).
	Commandé par HOUSSAY, de CHAMIGNY comme Lieutenant
	CALVE, lieutenant
	SICLIN (tient les comptes)
	En 1694, il part pour Surate, attaqué par deux pirates arabes sur la côte de Malabar, en coule un et met l'autre en fuite, mais il a perdu son capitaine, le sieur Prade le Gaigneur, et 12 hommes.
		Se réfugie à Goa, où il arrive à la fin de mars 1695.
	Le 4 janvier 1696, en se joignant à l'escadre de M. de Serquigny, il quitte Goa et mouille devant Surate le 14 du même mois.
	Commandé par de SERTIGNÉ en 1696
	A ramené Marc VIDOT
	J.-B. Martin, fut obligé de le vendre en 1697.
Medemblick (le)
	50 canons, 300 hommes, armé au Port-Louis
	DES MONTS Capitaine, MONTELAIR capitaine en second
	Ramène le père Hyacinthe et Des ROCHERS
Saint-Jean-Baptiste (le) ou Saint-Jean ou Petit Saint-Jean
	Commandé par DUBOIS/DUBOYS 5/5/1689
	DÉSIRÉE Paul, maître de chaloupe
	CALUI, lieutenant
	Perdu le 31/12/1689 dans l'anse de Saint-Paul (Cyclone ou ouragan)
Soleil de Lorient (le)
Soleil Royal (le)
	Présent au combat de la Hougue où un frère de Robert DU HALLE est tué
Zélande (la)
	50 canons, 300 hommes, armé à Brest
	Capitaine de SERQUIGNY


Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence