Procès Vaubulon

Lettre du père Hyacinthe à FIRELIN

2.249							Requête du Père
Hyacinthe à l'encontre
de quelques habitants
du 14e juin 1692




A Monsieur,
Monsieur FIRELIN
Commandant de l'Ile de
Bourbon, à présent
à St Paul en l'Ile
de Bourbon

2.250-1 Lettre du Père Hyacinthe à l'encontre de plusieurs habitants de St Paul, du 17 juin Monsieur, Monsieur FIRELIN Commandant de l'Ile de Bourbon, à présent à St Paul
2.250-2 Du 17e juin 1692 De St Denis le 17 juin 1692 Nous avons aujourd'hui, Monsieur, ? LA ROSE et LA VERDURE * afin qu'ils puissent se rendre au plus tôt à St Paul pour se servir de l'occasion de la chaloupe. Je crois que vous serez bien d'envoyer la chaloupe chercher quelque esprits un couple de jours avant notre départ parce qu'ici on a de la peine d'en trouver. Prenez garde que les festins de St Paul n'empêchent l'exécution de desseins qui nous y ont menés et qu'ils ne se vantent après que vous en aurez sorti, qu'ils ne nous ont ont attrapés et lié les mains par leurs bonnes chères, c'est un stratagème dont s'est souvent servi avec avantage et dont l'histoire nous fournit de grands exemples à la confusion de ceux qui y ont été pris. Je me suis oublié en ma dernière de vous prier aussi apr qu'après que vous lui aurez fait rendre les comptes de la sacristie, qu'il de voir quelles sont les limites de notre habitation et de la sienne que j'entends de MUSSARD. Je prétends que la séparation de notre habitation et de la sienne se prenne à droite ligne depuis la pointe du rocher jusqu'au sable; Mr TALHOËT avec lequel j'ai souvent parlé de cela entend ce que je veux dire. J'en ai aussi parlé à notre compagnon, amené s'il vous plaît avec nous Mr ROYER et Mr TALHOËT afin qu'ils marquent cette limite; personne n'est venu de St Paul pour faire la garde, mettez-y ordre En attendant, je continue de vous être de tout mon coeur Monsieur Votre très humble S(erviteur) F. Hyacinthe de Quimper cap.J
2.251 Copies de deux lettres écrites par le R.P. Hyacinthe capucin aux habitants de St Paul pour élire un autre Commandant Lettres secondes du 19 septembre 1692 apostée par le Noir de Pierre MARTIN
29 7bre 1692 Monsieur, je vous écrivis hier pour vous prier de vous transporter ici avec Messieurs les habitants vieux et jeunes, mais ayant du depuis réfléchi que nous sommes menacés des hérétiques, j'ai vu qu'il était de mon devoir et de mon obligation mêmes, de préférer les intérêts de Dieu et du Roi, que Dieu conserve, à mes intérêts propres, que je mets de tout mon coeur à Ses pieds, et à la Justice de mon invincible et très illustre Prince, ainsi je vous remercie et vous prie de rester en vos maisons, cependant je continue de vous être et à tous nos chers habitants de tout mon coeur, Monsieur, votre très humble serviteur, Fr. Hyacinthe de Quimper, capucin Ind de St Denis ce 29 septembre 1692. J'ai depuis hier appris que Manuel le Portugais avait levé son sabre pour manda? un coup, mais Jan le Hollandais para ce coup. Le Portugais s'en est même vanté devant beaucoup de monde. Sub?, à monsieur, Monsieur MUSSARD, Prieur de la Confrérie du Mont Carmel et aux habitants de St Paul, à St Paul
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence