Procès Vaubulon

Déposition de Jacques LAURET

2.218


	Déposition contre
	Jacques FONTAINE
	habitant de St Paul

2.219 Déposition faite par Jacques LAURET dit ST-HONORÉ, habitant du Quartier de St Paul, Ile Bourbon, natif de la ville d'?, âgé d'environ quarante six ans, à l'encontre de Jacques FONTAINE, habitant de St Paul, ce 3e septembre 1691. FIRELIN Disant que le vendredi dernier jour d'août 1691, il serait arrivé un navire dans l'anse de St Paul portant pavillon français, sur quoi les habitants avaient été avertis de se tenir sur leurs gardes de la part du Sr FIRELIN Commandant de l'Ile, et même ledit déposant fut averti par François MUSSARD que c'était un Religionnaire et qu'il fallait prendre garde, ledit Jacques FONTAINE en fut aussi averti, étant avec ledit déposant sur le bord de la mer ; ensuite de quoi, la chaloupe dudit nav(ire) vint à terre, le capitaine du vaisseau étant dedans, et voyant qu'il ne voulait pas mettre pied à terre, le nommé Gilles D'ENNEMOND s'enfut parler dans la chaloupe à la nage, et lui donna une lettre pour Monsr de HOUBLON, lequel la mit entre les mains dudit FONTAINE, ledit FONTAINE la donna audit déposant qui la mit entre les mains de Lezin ROUILLARD pour la donner au Frère Anthoine ; en suite de quoi, le dit Gilles D'ENNEMOND retourna à ladite chaloupe, et ensuite, ledit FONTAINE s'y jeta à la nage et y fut pareillement, et parla au capitaine, lui ayant dit que les habitants avaient mis Monsieur de VAUBOULON aux fers et dans le cachot, et qu'il y avait un Commis de la Compagnie qui lui donnerait toute sorte de satisfaction. Et après que ledit FONTAINE fut revenu à terre, ledit Frère Anthoine lui dit qu'il l'avait su assez osé d'avoir été à bord de la chaloupe, sur quoi ledit FONTAINE répondit qu'il avait dit audit cap(itaine) ce que dessus, et ensuite le Frère Anthoine lui dit qu'il n'avait pas bien fait, à quoi ledit FONTAINE répondit que s'il avait des ordres, il eût à les montrer, et que si le R.P. Hyacinthe capucin ou ledit FIRELIN étaient ici, ils ne le mal- traiteraient pas tant que lui, et après le Frère lui dit qu'il le ferait mettre en arrêt, à quoi ledit FONTAINE lui demanda qu'il montrât les ordres s'il en avait, et après le Frère Anthoine dit audit déposant d'aller le lendemain chez ledit FONTAINE lui dire qu'il ne sortît point de chez lui ni aucun des siens, sur quoi ledit FONTAINE
2.220 répondit qu'il n'en sortirait point qu'il ne vît des ordres dudit FIRELIN ou du R.P. Hyacinthe, a dit que c'est tout ce qu'il sait et a signé J. LAURET
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence