Procès Vaubulon

Verdict

1.276

Entre le Sr GREFFIER Procureur du roi au présidial
de Rennes et en la présente Commission, demandeur et accusateur
contre le Père hyacinthe de Quimper, prêtre religieux capucin,
ci-devant dem(eurant) en l’Ile de Bourbon ou Mascarin en qualité d’aumônier,
Michel FIRELIN, ci-devant Commis pour la Compagnie des Indes,	
en ladite Ile de Bourbon ou Mascarin, Robert DU HAL, forgeron,ci-
devant habitant de ladite Ile de Bourbon, Jacques BARRIÈRE dit DES
ROCHERS, Julien ROBERT dit LA ROCHE, et Marc VIDOT, tous aussi
ci-devant habitants de ladite Ile de Bourbon, défendeurs, accusés
d’avoir arrêté violemment le Sr de VAUBOULON Gouverneur de ladite Ile,
de l’avoir ensuite mis dans un cachot et de l’y avoir fait mourir, d’avoir fait
fusiller le nommé LA CITERNE, valet dudit Sr de VAUBOULON,
vu par Nous Louis BECHAMEIL de NOINTEL, Chev(alier), conseiller du Roi
en ses Conseils, Me des Requêtes Ord(inaire) de Son Hôtel, Commissaire départi
par S.M. pour l’exécution de ses ordres en Bretagne, et par les Srs
Officiers du Présidial de Rennes, en la personne du Sr René LE?
Sr de CORONNET, Sénéchal,

1.277 L’arrêt du conseil d’Etat du Roi du 23e mars dernier par lequel Sa majesté a ordonné que le procès sera par Nous fait et jugé en dernier ressort au Présidial de Rennes ? coupables de l’emprisonnement et de la mort dudit Sr de VAUBOULON et de celle dudit DE LA CITERNE son valet, et nous a permis de subdéléguer pour l’instruction dudit procès. nous, par jugement souverain et en dernier ressort, avons ledit Michel FIRELIN déclaré dûment atteint et convaincu d’avoir fait emprisonner et mettre dans un cachot le Sr Habert DE VAUBOULON, Gouverneur pour le roi en l’Ile de Bourbon le 20 novembre 1690, où il est mort après une longue détention, pour réparation de quoi l’avons condamné, et et condamnons à être pendu et étranglé jusqu’à ce que mort s’ensuive à la potence qui est élevée dans la place publique de cette ville de Rennes. Avons
1.278 pareillement déclaré lesdits Père hyacinthe de Quimper, capucin, Robert DU HAL, Jacques BARRIÈRE dit DES ROCHERS, Julien ROBERT dit LA ROCHE, et marc VIDOT, dûment atteints et convaincus, déclarés mentionnés au procès, pour réparation desquels les condamnons ledit Père # Julien Robert DU HAL Hyacinthe capucin, DUHAL, BARRIÈRE # Vidot à servir de forçats dans les galères du roi à approuvé perpétuité, ledit Julien ROBERT pendant B dix ans, savoir ledit Père Hyacinthe, BARRIÈRE et DU HAL à perpétuité, et ledit julien ROBERT pendant dix ans, et ledit VIDOT pendant cinq ans , déclarons tous et chacun les biens desdits FIRELIN, DU HAL et BARRIÈRE acquis et confisqués ce qu’il appartiendra ? préalablement pris la somme de trois cents livres demandée au nom du Roi jusqu’à ce que confiscation n’ait lieu au profit du Roi de Sa Majesté et les frais de justice, condamnons outre lesdits DU HAL, BARRIÈRE, Robert DU HAL et VIDOT d’assister et d’être prêts à l’exécution qui sera faite du présent jugement en la personne dudit FIRELIN, fait et arrêté en la Chambre Criminelle du présidial de Rennes, le vingt-quatre mai mille six cent quatre vingt dix sept. BECHAMEIL dix signatures illisibles.
1.279 GUY MONNERAY RENÉ CORMIER LEMOYNE Illisible JEAN-PIERRE LE VICOMTE Et ledit jour vingt-quatre mai audit an mille six cent quatre vingt-dix-sept, ladite sentence a été prononcée auxdits FIRELIN DU HAL, BARRIÈRE, ROBERT et VIDOT, pour cet effet extraits des prisons de la ville de Rennes et conduits par le geôlier de celles-ci en la chambre Criminelle dudit Présidial, par nous greffier en ladite Commission, et secr(étaire) de Monsieur BECHAMEIL. LELARGE secr(étaire)
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence