Procès Vaubulon

Assignation des témoins
Père Hyacinthe

  
1.069
		1er mai 1697

                         L'an mil six cent quatre-vingt dix-sept
                         le premier mai ?, en vertu de l'ordonnance
                         de Monsieur de la RIVIÈRE CHEREIL Conseiller du
Notification de          Roi au siège présidial de Rennes, commissaire
l'arret du conseil       subdélégué en cette partie du vingt-cinquième
au p. Hyac. de Quimper   du mois, à la requête d'Ecuyer André Joseph
CAP. et Marc VIDOT       Pierre GREFFIER, Sieur DU BOIS LAUNAY, Conseiller
                         du Roi et Procureur de Sa Majesté en la Sénéchaussée
                         et siège présidial de Rennes, demeurant à son
                         hôtel rue Saint Georges paroisse Saint Germain
                         de cette ville de Rennes, procédant aux fins de
                         sa Commission comme Procureur de Sa Majesté
                         soussigné  MARCADIER huissier au présidial dudit
                         Rennes, Exploiteur pour tout le Royaume de 
                         France sans visa ni pareatis, demeurant rue de la
                         ? paroisse de Saint Sauveur
                         intime, signifie et notifie l'arrêt du Conseil
                         d'Etat et commission du Grand Sceau du vingt-
                         troisième de mars dernier, et l'ordonnance de
                         subdélégation rendue par monseigneur
                         de NOINTEL, Conseiller du Roi en ses Conseils, Maître
                         des Requêtes ordinaire de son hôtel, Commissaire
                         des parties pour l'exécution des ordres de Sa Majesté
                         en cette province de Bretagne, le vingt-quatrième 
                         de ce mois, le tout ci-attaché au Père Hyacinthe de
                         Quimper, capucin, ci-devant aumônier de l'Ile de

1.070 y dénommés et Marc VIDOT complice de l'emprisonnement et mort dudit Sieur de VAUBOULON et dudit LA CARRIÈRE son valet en portant à leurs personnes détenues aux prisons de cette ville de Rennes à ce qu'ils n'en ignorent, auxquels j'ai déclaré que conformément audit arrêt du Conseil d'Etat et ordonnance de subdélégation, leur procès leur sera instruit, fait et parfait à la requpete de mondit Sieur le Procureur du Roi, par mondit Sieur de la RIVIÈRE CHEREIL, commissaire subdélégué jusqu'à sentence définitive exclusivement, pour ensuite être ledit procès jugé souverainement et en dernier ressort par mondit Sieur de NOINTEL de BECHAMEIL ainsi que messieurs les Officiers du siège présidial de Rennes au terme dudit arrêt du Conseil d'Eta et leur ai aussi donné copies du présent exploit lesdits jours, mois, et an que devant. MARCADIER
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence