Procès Vaubulon

Lettre d'Étienne HOARAU à GRONDIN

2.225

Pour le Sieur
GRONDIN
à Ste Suzanne



Monsieur,

Nous vous prions de dire
à Monsieur FIRELIN que
ce que nous lui avons
promis nous lui tiendrons
qu'il puisse se retirer avec
toutes sûretés chez lui, et 
qu'il se fie à notre parole,
et nous nous fions à la sienne.
Nous sommes tous M FIR
Monsieur,

                 Votre affectionné
	       serviteur

	Etienne HOARAU
      
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence