Procès Vaubulon

Copie lettre de CHAUVIGNY
au gouverneur VAUBULON

2.118

Copie d'une lettre de Monsieur
de CHAUVIGNY à Monsieur
de VAUBOULON Gouverneur

en marge " à FIRELIN"

12 septembre 1690
Copie d'une lettre de Monsieur de CHAUVIGNY à Monsieur
de VAUBOULON Gouverneur de l'Ile Bourbon

du 12 septembre 1690

Il me souvient tous avoir oui dire bien des fois que dès le
moment que les abbés avaient changé de dignité, ce qu'on leur
avait mis la crosse sur la tête, il semblait que c'était un sort qu'on
leur donnait, qui leur faisait tourner la cervelle, et les faisait
devenir fous, vous jugez bien que je veux dire par là en bon ami
que les grandes  qualités de Gouverneur, de Juge en dernier
ressort, et en toutes matières, ont fait le même effet chez vous ;
car ne faut-il pas être pire que fous, pour mener la vie que
vous faites, vous deviez bien vous soutenir que lorsque vous
étiez l'Abbé HABERT, rien de si honnête, tout complaisant
et tout affable, considérez à part si ce sont là vos qualités,
il faut maintenant que tous tremblent devant tous, qu'on ne vous
regarde que comme les Siamois regardent leur Roi, et vos plus
douces paroles sont fouets, fleur de lys, pendre, pendre et pendre
les proverbes sont assurément pour l'ordinaire bien vrai qu'il
n'est rien tant à craindre qu’un gueux qui devient dans l'opulence.
Qu'étiez vous auparavant ce grade d'honneur, ou vous êtes
maintenant élevé, si je vous cherche dans votre naissance
je vous trouve sorti de dessous la feuille d'un chou, et de l'ordre
de Melchisédech, c'est à dire sans père, sans mère, et sans amis,
quand vous vous vanterez de vos beaux exploits de guerre,
qu'aucun vous fait qu'une misérable campagne en qualité de
cavalier, et dont vous en revintes avec la foire, cependant
à des gens dont vous savez la naissance, la qualité, et le mérite
vous dites qu'il vous doivent le respect, qu'ils sont des fous,
et que vous leur apprendrez à vivre, n'est ce pas bien le mérite
du changement dont je vous ai parlé au commencement de ma

2.119 lettre, mais ce qui vous de ....?... Un beau coup de pinceau et qui relève vos éminentes qualités, c'est cette fourberie, et cette trahison qui tous est si naturelle, qu'elle accompagne toutes vos actions, quand vous faites voir à Monsieur FIRELIN que vous écrivez en sa faveur par une fausse lettre, et qu'à moi, tous me montrent le véritable jour. Monsieur GOUAULT dans laquelle vous lui marquez que c'est un jeune homme sans soin, qui laisse dépérir toutes les marchandises, et adonné au sexe, et qui sans Monsieur de CHAUVIGNY, tout serait dans le désordre ..[.?...] qu'appelez vous cela, quand vous dites que j'étais trop heureux d'être votre secrétaire, songez-vous au passé, où vous étiez trop heureux vous-même de trouver chez moi votre dîner; et la pièce de trente sols dans ma poche, Ce n'est pas par reproche, mais bien pour vous faire revenir à vous, si tant est que vous soyez encore dans cet état, ne devriez vous pas songer de quelle manière vous avez été fait Gouverneur, qu'on a pas eu le loisir de s'informer qui vous étiez, et ce que j'ai fait pour vous dans cette rencontre, et que vous avez été élevé à cette dignité faute d'autres, et que le temps pressait, Dieu le pardonne à ceux qui ont contribué à cette belle réussite (?), n'est-ce pas la même chose, que qui donnerait une épée nue à la main d’un fou, ou d'un frénétique qui en percerait son père, sa mère, et ses meilleurs amis, quand je songe à ce mépris que vous avez pour toutes sortes de gens. Sachant qui vous étes, ne faut-il pas être bien ...?...., les capucins et les jésuites sont des chiens et desquels on ne doit point se servir, les officiers de marine sont des matelots, et des misérables, cependant c'est leur mérite qui les a élevés à leurs charges et à être officiers par leurs bons services; et vous, vous êtes parvenu à cette souveraineté imaginaire par toutes les actions qu'un scélérat peut faire, par l'escroquerie, la simonie, cette belle chicane dont vous êtes si amoureux, et qui vous conduit insensiblement dans vos aveuglements, dont vous ne devez attendre qu'une fin funeste; de bonne foi si vous étiez en France, oseriez vous faire le panégyrique de la chose du monde la plus odieuse et qui n'est que l'entretien de quelque misérable clerc, qui n'a pour but que le détour et la friponnerie, voilà justement le caractère de toutes vos lettres, et de toutes vos procédures Signé de CHAUVIGNY
Document suivant

Ce site est hébergé par
Yannick VOYEAUD 1995-2017
Vous pouvez m'aider à vous offrir davantage.

Lien vers le wiki de la licence